Risques d'inondation

Un bassin exposé aux inondations

Théâtre d’une des plus importantes crues qu’ait connu la France lors de ces dernières décennies, le bassin de la Somme et sa côte sont concernés par les risques d’inondation. Quatre aléas exposent aujourd’hui le territoire. Avec la remontée de nappes, les débordements de cours d’eau, le ruissellement des eaux pluviales ou bien encore la submersion marine en façade littorale, l’inondation constitue aujourd’hui la principale menace naturelle du bassin versant de la Somme.

Zone inondable BV Somme

Printemps 2001 : une crue d’une durée sans précédent

Jamais territoire français n’avait connu pareille durée de submersion (localement plusieurs mois), affectant durablement les populations, les habitations et les activités du bassin de la Somme.

En cause, des précipitations exceptionnelles durant trois saisons hivernales successives de 1998 à 2000, puis un volume précipitée jusqu’à trois fois supérieur à la normale sur l’Abbevillois d’octobre 2000 à octobre 2001.

Ces pluies ont entraîné une lente mais inexorable montée des niveaux des nappes d’eau souterraine, impactant indistinctement les communes des vallées et des plateaux et entraînant localement des débordements du fleuve. A cela s’ajoute des difficultés intrinsèques du bassin liées aux capacités d’écoulement et d’évacuation des eaux de la Somme vers son exutoire : très faible déclivité de la Somme, évacuation vers la mer limitée lors des marées d’équinoxe. Au final, les volumes d’eau écoulés durant la saison hydrologique ont doublé par rapport à la normale (de 1 100 millions de m3 à 2 200 millions de m3) pour un pic de crue maximal de 104 m3/s à Abbeville en avril 2001.

Les dommages générés sur le territoire ont été chiffrés, à l’époque, à près de 200 millions d’euros, touchant plus de 3000 foyers, 200 entreprises et 450 exploitations agricoles. 1600 personnes furent évacuées de leur domicile et 380 personnes furent relogées durant plusieurs mois en mobil-homes. A ce jour, cette inondation d’occurrence centennale (voire d’une durée de retour de 120 ans sur Abbeville) constitue la crue historique de référence du bassin de la Somme.

Dommages inondations 2001

 

La moitié des communes du bassin confrontée aux inondations

Si la crue de 2001 reste encore gravée dans les mémoires, le bassin continue d’être régulièrement confronté à des inondations. Ainsi, entre 1982 et 2016, pas moins de 85 inondations ont été recensés sur le bassin, générant 792 arrêtés de catastrophes naturelles pour 425 communes.

CATNAT inondation

Parmi ces événements, certains demeurent mémorables par leur intensité ou pour les menaces qu’ils ont fait peser sur l’intégrité physique des personnes et des biens. Citons, sans exhaustivité :

  • Les débordements rapides de cours d’eau (l’Avre en juillet 2001) ;
  • Les nombreux épisodes de ruissellements et coulées de boues qui impactent fréquemment le territoire (2002- 2007 – 2008 – 2011 – 2015 - 2017) ;
  • Ou bien encore le risque de submersion marine dont les conséquences, à terme, auront tendance à s’amplifier sous l’effet de l’élévation du niveau marin liée aux changements climatiques (février 1990).
 

Historique des inondations sur le bassin de la Somme de 1635 à 2010

Chronologie historique inondation