L'EPTB Somme-Ameva

De la gestion du risque inondation à une gestion intégrée de l'eau et des milieux aquatiques

Suite aux inondations du printemps 2001 qui ont durement touché les habitants de la vallée de la Somme, le Syndicat Mixte d'Aménagement Hydraulique du Bassin Versant de la Somme a été créé par arrêté préfectoral du 23 décembre 2002. L'objectif premier de son action a été de comprendre ce phénomène de crue par remontée de nappe si particulier et de proposer une stratégie globale de prévention des inondations.

Des études de modélisation hydraulique ont été réalisées et un programme d'actions opérationnel mis en oeuvre : travaux de protection des populations, PPRI, repères de crue ...

Très vite le champ d'action du Syndicat Mixte AMEVA s'est élargi à la restauration et à l'entretien des affluents du fleuve qui représentent plus de 1 000 km de linéaire à l'échelle du bassin. Ces programmes intègrent les objectifs de la Directive Cadre sur l'Eau, à savoir l'atteinte du bon état écologique des masses d'eau pour fin 2015.

Parallèlement, le Syndicat Mixte s'est engagé en qualité d'opérateur du dispositif Natura 2000 sur un ensemble de sites qui représentent plus de 5 0000 Ha de zones humides remarquables. 

Devenu AMEVA en 2005, le Syndicat Mixte est engagé dans la démarche d'élaboration et de mise en oeuvre des SAGE (Schémas d'Aménagement et de Gestion des Eaux). Il est ainsi structure porteuse du SAGE Haute Somme depuis juin 2007 et du SAGE Somme aval et Cours d'eau côtiers depuis janvier 2012.

Reconnu Etablissement Public Territorial de Bassin par arrêté du 30 mai 2013, l'AMEVA accompagne aujourd'hui les collectivités du bassin dans l'élaboration et la mise en oeuvre des programmes de gestion du risque inondation, de restauration et d'entretien des milieux aquatiques ainsi que des opérations de reconquête et de préservation de la qualité de la ressource en eau.

Pour ce faire, il réalise les études et apporte une capacité d'expertise technique, juridique et administrative aux collectivités compétentes dans les domaines de la prévention des inondations, de la restauration des cours d'eau et des zones humides, de l'eau potable et de l'assainissement.