Les risques majeurs

Les inondations de l’hiver 2000-2001

Au printemps 2001, la vallée de la Somme est frappée par des inondations sans précédent. Le cumul des précipitations d’octobre 2000 à avril 2001 en est en partie la cause.
Depuis un siècle et vraisemblablement depuis la canalisation de la Somme (mise au gabarit Freycinet en 1880), aucune crue de cet ampleur ne s’était produite.
La crue la plus importante connue était celle de l’hiver 1994-95 qui avait été la conséquence d’un phénomène climatique comparable à celui de 2000-2001. Son ampleur était inférieure, notamment du fait que les pluies importantes n’avaient affecté, en automne, que la partie aval du bassin.

« Une crue dont les premiers effets se font sentir au mois de février 2001 »

 Fin février 2001, on observe des inondations sporadiques accompagnées de mouvements de terrain localisés en raison de la montée du niveau de la nappe de craie : 45 communes enregistrent à des degrés divers une montée du niveau des eaux. Le 23 mars, les communes de Boves et de Fontaine-sur-Somme sont les premières à être évacuées. Fin mars, la submersion du lit majeur de la Somme s’amorce et se poursuit tout au long du mois d'avril.

Le 28 mars, on enregistre 60 habitations touchées par les inondations qui résultent de trois phénomènes : débordements des cours d'eau, remontées de nappes et ruissellements.

Début avril, la hausse du niveau des eaux s'accélère : le 2 avril, 890 habitations sont touchées. Mi-avril, 1155 personnes sont évacuées, 138 communes sont concernées par le phénomène, 1417 maisons et environ 2000 caves et sous-sols sont inondés. L'essentiel des dommages est concentré sur les communes d'Abbeville, de Fontaine sur Somme, de Mareuil-Caubert, d'Amiens, de Cagny, de Camon et de Pont-Rémy.

 Du point de vue des infrastructures, 23 routes du département sont coupées, la voie ferrée entre Abbeville et Eu est paralysée, la gare d'Abbeville est inondée. En ce qui concerne le bilan économique : 450 exploitations agricoles sont touchées et 112 entreprises sont affectées.

Solidarité, soutien matériel et moral viennent de toutes parts, notamment des mobiles homes sont acheminés pour reloger les victimes. Le coût des inondations est estimé à plus de 150 millions d'euros.

La crue en quelques chiffres :
- 1100 personnes évacuées
- 108 communes touchées
- Plus de 2 mois d’inondation
- 150 millions d’Euros de dégâts